Assainissement

Au 31 décembre 2020, 45 % de la population communale est desservie par un réseau d’assainissement collectif

La longueur du réseau est de 10 276 m
Le nombre d’abonnés est de : 648 soit une population de presque 1 477 habitants
La capacité de traitement de la station est de 2 400 habitants en séparatif

Collectif

La loi prévoit que le raccordement à l’assainissement collectif est obligatoire si trois critères sont réunis :

  • Le réseau public de collecte des eaux usées doit être établi sous la voie publique
  • L’immeuble à raccorder doit avoir accès à la voie publique
  • L’immeuble est situé sur une parcelle de la zone d’assainissement collectif où sera assurée la collecte des eaux usées domestiques

Si ces trois prérequis sont réunis, le propriétaire dispose d’un délai de deux ans à compter de la disponibilité du service, pour procéder au raccordement.

Programmation pluri-annuelle des travaux d’assainissement collectif :

Les dernières tranches d’extension de réseau 2020-2021 ont concerné rue Paul Petit, route de la Chaise, route de la Chironne, avenue de Bellevue et route de Guérin.

Non collectif

Dans une zone d’assainissement non collectif, le propriétaire doit s’équiper d’un système individuel de traitement des eaux usées : fosse toutes eaux ou fosse septique où sont récoltées les eaux usées qui sont ensuite épandues dans le sol ainsi que les eaux pluviales.

Le système doit se situer à au moins 3 mètres d’une route ou des arbres, à 5 mètres de l’habitation et à 35 mètres d’un puits, d’une source ou d’un forage d’eau potable.

La réglementation impose de faire vidanger périodiquement l’installation : tous les 4 ans pour les fosses toutes eaux ou septiques par l’intervention d’une société de vidange.

Elle fournira un certificat, qui est à conserver, précisant la nature et la quantité des boues évacuées et le lieu où elles sont évacuées.

Lors du contrôle des installations par le SPANC, les certificats pourront être demandés.

Mission de contrôle

A l’issue des contrôles réglementaires, les origines des eaux claires parasites qui arrivent à la station vont être identifiées.

Il peut s’agir :

  • de branchements non étanches d’eaux usées de foyers drainant le sol
  • de branchements non autorisés d’eaux pluviales, de canalisations anciennes ou endommagées laissant pénétrer des eaux de nappes
  • des erreurs de connexion d’avaloirs de pluvial

Pour remédier à ces anomalies, la commune conduira un plan de remplacement ou de mise en conformité des canalisations et les propriétaires des branchements non étanches ou non conformes auront à y remédier.