Logement d’urgence

Dans le cadre du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD), un diagnostic sur l’activité délinquante, mené en 2012, a fait apparaître une surreprésentation des violences dans le couple parmi les faits constatés par la gendarmerie. Depuis 2013, le Centre Intercommunal d’Action Sociale est chargé d’impulser et de coordonner une politique globale et durable de lutte contre ces violences.

5 axes de travail sont ainsi développés :

  • La prévention auprès des plus jeunes
  • La formation des professionnels et des élus
  • L’information et la sensibilisation de la population
  • L’accès au droit – Le 1er et 3ème lundi de chaque mois (sauf août), de 14h à 17h à Saint-Yzan-de-Soudiac. local du CIAS – 49 avenue du Général de Gaulle – 33920 Saint Yzan de Soudiac. Un accueil confidentiel, anonyme et gratuit
  • La protection : un dispositif de logement d’urgence pour mettre à l’abri et en sécurité les victimes (en partenariat avec toutes les communes et la gendarmerie de st savin) = 24h/24 7j/7

Logement temporaire

Objectif : Accueillir, écouter, héberger les femmes victimes de violences conjugales seules ou accompagnées d’enfants.

Dans le cadre d’un appel à projet déposé par l’APAFED qui a retenu un avis favorable, cette association qui intervient dans la lutte contre les violences faites aux femmes, ambitionne la création de 6 logements d’urgence/temporaire,  répartis sur les 4 CDC de Haute Gironde en 2022.

Si vous êtes propriétaire d’un logement n’hésitez pas à contacter l’association pour avoir plus d’information sur les conditions de mis à disposition de votre logement dans le cadre d’une location.

Adresse : BP 63 33150 Cenon
Tél : 05 56 40 93 66
Courriel : asso.apafed@wanadoo.fr
Horaires : Tous les jours 24h/24

La Fondation Caritas France, Première fondation abritante dédiée à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

La Fondation Caritas France a été créée par le Secours Catholique en 2009.

Fondation reconnue d’utilité publique, complète ses moyens de lutter plus efficacement et plus durablement contre les inégalités et les situations d’exclusion en France et dans le Monde, notamment en permettant aux familles de créer leurs propres fondations.

La fondation ouvre une antenne sur le territoire avec l’objectif de proposer en haute gironde des logements temporaires 3 à 6 mois pour tout type de personnes en difficultés.

Si vous êtes propriétaire d’un logement n’hésitez pas à contacter la fondation pour avoir plus d’informations sur les conditions de mis à disposition de votre logement dans le cadre d’une location.

Maïko PORTES
Association Cités Caritas
Directeur Région Nouvelle Aquitaine – Cité Béthanie
Courriel : maiko.portes@acsc.asso.fr

La définition et les missions des CLLAJ (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes) figurent dans la circulaire interministérielle N° 383 du 29 juin 1990.

Les CLLAJ ont été positionnés comme  » promoteurs  » d’actions en direction des jeunes avec 3 missions majeures :

  • Informer les jeunes sur les conditions d’accès à un logement autonome et leur apprendre leurs droits et les obligations auxquelles ils devront ensuite se conformer
  • Offrir aux jeunes des services techniques tels que l’organisation d’une bourse au logement, le prêt de matériel et d’outils nécessaires à une première installation, le système de sous-location et des prêts d’installation (pour le paiement de la caution, de premier loyer…)
  • Susciter le partenariat local ou d’y collaborer pour rechercher les réponses les plus pertinentes aux besoins exprimés par les jeunes.

Quelles actions :

  • Pour les jeunes de 16 à 30 ans

Le CLLAJ est là pour :

  • Vous informer sur le logement : comment je m’y prends pour trouver un logement ? Quelles sont les questions à poser à un propriétaire ?
  • Vous conseiller dans vos recherches
  • Vous soutenir dans vos démarches : accompagnement au montage de dossier

En plus, selon votre situation et vos ressources nous pouvons vous faire des propositions de logement en sous location.

  • Pour les propriétaires

Le CLLAJ est là pour :

  • Vous trouver un locataire et faire son accompagnement
  • Vous proposer une solution solidaire de gestion de votre bien immobilier
  • Vous permettre d’être acteur de l’insertion des jeunes

Vous souhaitez louer solidaire ? Le CLLAJ est votre locataire et votre unique interlocuteur

 Le CLLAJ Haute Gironde, service logement de la Mission Locale de la Haute Gironde continue de vous accompagner.

Vos conseillères CLLAJ sont disponibles par téléphone ou mail :

Laura GOUBERT (remplaçante de Mélanie DHUR)
Courriel : m.dhur@cllajhautegironde.org
Tél : 06 98 74 99 68 ou 05 57 42 49 75

Jennifer TROPHIME
Courriel : j.trophime@cllajhautegironde.org
Tél : 07 82 44 41 66 ou 05.57.42.89.75

Site : https://cllajhautegironde.org/

Le service de Mise en Oeuvre du Droit à l’Insertion par le Logement (M.O.D.I.L.) s’inscrit totalement dans le cadre du Plan Départemental d’Action pour Logement des Personnes Défavorisées (P.D.A.L.P.D.)

Les objectifs  sont de :

  • favoriser l’accès et le maintien dans le logement
  • favoriser l’accès aux droits et aider à l’insertion sociale
  • soutenir l’acquisition durable d’une autonomie dans le logement, des personnes et des familles en difficulté par le biais d’un accompagnement social adapté.

Le service M.O.D.I.L. offre plusieurs possibilités dont Les Maisons Relais :

  • Résidences composées d’appartements autonomes en location pour des personnes à faible niveau de ressources en situation d’isolement et dont la situation sociale et/ou psychologique rend impossible à court ou moyen terme leur accès à un logement ordinaire.
  • 2 maisons relais de 18 places, une  à Langon et la seconde à Braud et Saint Louis.

Le service met en place un accompagnement social personnalisé pour toute personne où famille à qui il propose un hébergement ou logement.

Adresse : 23 Rue Leyronneire
33100 Bordeaux
Tél : 05 56 32 42 01
Courriel : secretariat.modilcllaj@alprado.fr
Zone d’intervention : Bordeaux- Métropole- Bassin Arcachon- Haute Gironde -Médoc

Logement social

Les logements sociaux (HLM) sont des logements construits, achetés ou améliorés avec l’aide financière de l’Etat, appartenant aux organismes HLM (offices publics d’HLM et sociétés anonymes) ou gérés par eux.

Ils sont attribués aux personnes et aux familles dont les ressources n’excèdent pas certaines limites et qui ne sont pas propriétaire d’un bien immobilier (70% de la population est éligible). Le logement social qui leur est proposé doit être leur résidence principale et ne pas être sous loué.

Les logements sociaux répondent à plusieurs critères

  • Ils sont agréés par l’Etat et financés avec des fonds publics.
  • Ils font l’objet d’une procédure d’attribution contrôlée par la puissance publique et encadrée
  • Ils ont un loyer plafonné.
  • Ils accueillent des locataires qui disposent de ressources inférieures à un plafond et peuvent bénéficier de l’APL.

Il existe plusieurs catégories de logements sociaux suivant les prêts et subventions accordés aux organismes lors de leur construction :

  • Les PLAI(Prêt Locatif Aidé d’Intégration) réservés aux personnes en situation de grande précarité.
  • Les PLUS(Prêt Locatif à Usage Social) correspondent aux HLM traditionnelles.
  • Les PLS(Prêt Locatif Social) et les PLI (Prêt Locatif Intermédiaire), attribués aux familles dont les revenus sont trop élevés pour pouvoir accéder aux locations HLM ordinaires, mais trop bas pour pouvoir se loger dans le secteur privé.

C’est pour ces raisons que dans un même immeuble, des logements identiques peuvent avoir un loyer différent, en fonction du type de financement utilisé pour le construire.

Les principaux financeurs de logements sociaux sont :

  • L’État
  • Les collectivités territoriales (région, département, agglomération, commune…)
  • La Caisse des Dépôts et Consignations
  • Action Logement (le 1% logement versé par les employeurs)
  • Le bailleur lui-même sur ses fonds propres.

En fonction des financements qu’ils ont apportés (fourniture du terrain, subventions…), les financeurs disposent de quotas d’appartements réservés.

La demande se fait aujourd’hui sur internet, le CCAS est là pour vous aider si besoin.

Vous pouvez faire une  demande de logement social, la renouveler et la modifier directement sur Internet.

Pour cela rendez-vous sur le portail public : www.demande-logement-social.gouv.fr.

Vous pourrez remplir un dossier en ligne et y joindre les pièces justificatives en fichiers numériques (scans ou photos lisibles). Pour savoir comment procéder, téléchargez le mode d’emploi à votre disposition.

Le portail public vous donnera également accès à :

  • un annuaire des interlocuteurs et interlocutrices (mairies, préfectures, entreprises d’habitat social, etc.) qui peuvent enregistrer une nouvelle demande de HLM ;
  • des informations sur le nombre de logements sociaux disponibles,
  • le nombre de demandes de logements en attente ou encore le nombre de logements attribués l’année précédente dans la commune où vous souhaitez vous installer ;
  • des informations sur l’état d’avancement du traitement de votre demande.

Le numéro unique départemental correspond à l’enregistrement de votre demande de logement social. Il a une durée de validité d’un an. Au- delà, il faudra impérativement que vous renouveliez votre demande si vous êtes toujours à la recherche d’un logement social. Vous serez automatiquement averti à la date anniversaire par SMS ou par courrier. A défaut, votre demande sera annulée et vous perdrez le bénéfice de votre ancienneté ! Grace à ce numéro, votre demande est exploitable par chaque bailleur du département où vous avez effectué votre demande.

Conseil : Pour obtenir un logement dans les meilleurs délais, veillez à demander un logement réellement adapté à vos besoins :

  • choisissez la typologie du logement en fonction de la composition de votre famille. Les studios et T2 sont attribués aux personnes seules tandis que les T3 et plus sont davantage destinés aux familles avec enfants.
  • délimitez le plus largement possible le secteur où vous souhaitez vivre. Il existe des quartiers plus demandés que d’autres, et plus vous êtes ouvert, plus votre demande peut aboutir rapidement.
  • vérifiez que vos ressources soient cohérentes avec votre demande. Les loyers et charges des logements proposés varient en fonction des logements notamment selon leur mode de financement.
  • Envoyez une copie de votre demande au CCAS

Aides au logement

Il existe différents dispositifs pour vous aider à payer votre loyer chaque mois. Ces aides au logement sont versées sous conditions de ressources et leur montant varie selon la composition de votre foyer et de vos ressources. Les allocations logement sont à demander à la CAF ou à la MSA (si vous dépendez du régime agricole).

Voici les différentes allocations logement :

L’APL : Certainement la plus connue des aides au logement, l’Aide Personnalisée au Logement est versée mensuellement par la CAF ou la MSA

L’ALF : Si vous n’êtes pas éligible à l’APL vous pouvez éventuellement percevoir l’Allocation de Logement Familiale

L’ALS : Si vous ne pouvez bénéficier ni de l’APL ni de l’ALF, vous pouvez prétendre à l’Allocation de Logement Social

La Caisse d’allocations Familiales (CAF) :

FSL ( Dispositif du département) :

Le FSL a pour mission de vous aider à entrer dans un logement en apportant une participation financière pour les frais d’entrée sous conditions de ressources

  • L’aide financière au paiement du dépôt de garantie
  • L’aide au paiement du 1er loyer
  • L’aide au double loyer
  • L’aide au paiement de l’assurance
  • L’aide au paiement des frais d’agence

Site internet :

Les factures à régler chaque mois prennent une part importante dans le budget des foyers. Si vous rencontrez des difficultés pour vous acquitter de ces frais, sachez qu’il existe des aides financières pour vous soulager :

FSL Aide au maintien dans un logement dispositif du département :

Cette aide a pour but de vous aider à vous maintenir dans votre logement dans des conditions décentes sous conditions de ressources

2 types d’aide proposés :

  • l’aide financière pour les dettes de loyer ou/et de charges locatives
  • l’aide financière pour les dettes d’assurance locative

Site internet :

Le chèque énergie : Il est attribué une fois par an automatiquement au foyer ne dépassant pas les plafonds de ressources.

Vivre dans une maison ou appartement qui nous convient est important, c’est pourquoi de nombreux propriétaires effectuent des travaux pour rénover ou améliorer leur logement.

Avant de se lancer dans des travaux de rénovation, il convient de s’organiser en respectant quelques étapes :

  • Établir votre budget pour les travaux :il est indispensable si vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation de connaître le budget que vous pouvez y allouer. Pour cela consultez les aides au travaux que vous pouvez percevoir, vous pourrez ensuite établir un budget précis.
  • Trouver l’artisan pour réaliser vos travaux :pour réaliser des travaux de rénovation ou d’amélioration, il convient de se tourner vers un professionnel compétent. Si cette recherche peut être fastidieuse, elle est néanmoins nécessaire à la bonne marche de vos travaux.
  • Réaliser les démarches administratives au besoin :certains travaux nécessitent de demander une autorisation au préalable, par exemple si vous êtes propriétaire d’un appartement il est possible qu’il vous faille l’autorisation de la copropriété ou si vous possédez une maison vous devrez peut-être demander un permis de construire dans certains cas (véranda…).

L’OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) est un dispositif opérationnel déployé sur les quatre communauté de communes de la Haute Gironde et, qui constitue une nouvelle opportunité pour les propriétaires privés de bénéficier d’aides financières pour la rénovation de leur logement.

Site des aides aux travaux : https://www.aide-sociale.fr/aide-amelioration-habitat/

Site : http://www.latitude-nord-gironde.fr/operation-programmee-damelioration-de-lhabitat/

Marcella BOUBAG YABIE, animatrice de l’OPAH
Tél : 05 57 58 67 17 / 06 75 24 09 29
ou par courrielopah-hg@latitude-nord-gironde.fr

Permanences entre 9h et 12h sur rendez-vous uniquement :

  • Les lundis à Saint-André-de-Cubzac (Maison France Services)
  • Les mardis à Bourg-sur-Gironde (Maison des Services au Public)
  • Les jeudis à Saint Savin (Communauté de Communes Latitude Nord Gironde)
  • Les vendredis à Blaye (Communauté de Communes de Blaye)